Pont du Gard et Patrimoine

PROGRAMME 2017

Activités de Pont du Gard et Patrimoine
mercredi 20 septembre 2017 par Gérard Extier, Jean-Yves Gréhal

Sauf indication contraire, les activités organisées par Pont du Gard et Patrimoine sont ouvertes aux personnes non membres de l’association. Le nombre de places pour les visites est limité ; s’inscrire sur activites.pdgp@sfr.fr. Les prestations assurées par l’association (organisation et accompagnement des groupes) sont gratuites. L’association accepte les dons.

Responsable des activités : Jean Mathias

Accompagnateurs : Jean François Dufaud, Jean Mathias, José Eustache, Gérard Extier, Ambroise Pujebet.

ARCHÉO-VISITES 2017

Important : pour s’inscrire aux visites, adresser un mail en indiquant vos coordonnées à activités.pdgp@sfr.fr. Le responsable de la visite prendra contact avec vous et vous donnera ses coordonnées.

Archéo-visites 2017

Samedi 30 septembre 2017 : visite "des sources à Bornègre" ; sur la journée ; repas tiré du sac ; avec Gérard EXTIER

Samedi 14 octobre 2017 : demie-journée (matinée) de Vers-Pont du Gard au pont du Gard avec Ambroise PUJEBET

Vendredi 10 novembre 2017 : "de Saint-Bonnet à Clausonne en passant par Sernhac", demie-journée ; avec Ambroise PUJEBET, Jean-Pierre GALLOS et Jean MATHIAS

Jeudi 23 novembre 2017 : visite "l’aqueduc dans les bois de Remoulins", sur la journée, repas tiré du sac : avec Jean-François DUFAUD.
Cette visite s’effectue sur la journée avec pique-nique tiré du sac. Elle permet de découvrir les combes traversées par l’aqueduc et les ouvrages, moins "glorieux " que le Pont du Gard certes, mais tout à fait passionnants à connaître. Cette visite nécessite d’être bien chaussé car on monte et descend dans un sol de garrigue.

Archéo-visites déjà effectuées

Dimanche 19 mars ; « les remparts de Nîmes », avec Jean-François Dufaud
Sur la journée. Repas tiré du sac. COMPLET

Le 20 avril : les bois de Remoulins. Cette visite s’effectue sur la journée avec pique-nique tiré du sac. Elle permet de découvrir les combes traversées par l’aqueduc et les ouvrages, moins "glorieux " que le Pont du Gard certes, mais tout à fait passionnants à connaitre. Cette visite nécessite d’être bien chaussé car on monte et descend dans un sol de garrigue. Avec Gérard Extier.

Le 13 mai : de Saint Bonnet du Gard à l’étang de Clausonne. En une matinée, la visite permet de découvrir comment l’aqueduc a été réutilisé après qu’il n’a plus fonctionné pour conduire l’eau de Nîmes. Les tunnels de Sernhac et l’étonnant étang de Clausonne montrent aussi, dans des environnements très différents, une carrière et un étang, comment les romains ont mené leur entreprise. Avec Ambroise Pujebet.

Le 10 juin : Les aqueducs d’Arles. Histoire de se changer de l’aqueduc de Nîmes ! Cette visite sur une journée coupée par un repas tiré du sac, permet de découvrir un autre aspect de l’ingéniosité des constructeurs romains qui ont amené l’eau par deux canaux, l’un au Nord et l’autre au Sud des Alpilles, se rejoignant avant d’atteindre Arles. Elle se termine par l’étonnant site des "moulins de Barbegal", une des plus importantes meuneries du monde romain. Quelques passages pentus et caillouteux nécessitent de ne pas avoir de difficultés particulières pour se déplacer et de chausser des bonne chaussures de randonnées. Avec Jean-François Dufaud.

Le 16 juin : L’eau à Nîmes. Cette matinée nous permettra de regrouper deux lieux majeurs liés à l’eau à Nîmes : Le Castellum Divisorium et les jardins de la Fontaine. Rappelons qu’il n’existe dans tout le monde romain que deux castella encore visibles de nos jours. L’eau est également très présente dans les jardins de La Fontaine. Les Romains ont fait de la source sacrée des celtes un "Augusteum", ensemble monumental dédié au culte impérial, dont nous essaierons de retrouver les traces.
Pour clore notre "année scolaire", ceux qui le voudront pourront prolonger cette journée par un pique-nique partagé au pied de la Tour Magne. Avec Jean Mathias et Ambroise Pujebet pour le Castellum et Francine Cabane pour les jardins de la Fontaine.

=================================================================

CONFÉRENCES 2017

Nos conférences ont pour thème : L’HISTOIRE ANTIQUE, les civilisations de cette période, leurs réalisations techniques, hydrauliques ou architecturales.
Les aqueducs romains, dont celui de Nîmes sont privilégiés.
Les découvertes archéologiques concernant le monde romain, gallo-romain et grec tiennent une place de choix.

L’histoire et la préhistoire du Languedoc et de ses cités, la géographie, la géologie de notre région, les paysages et les traditions de notre territoire sont également des sujets programmés.
Sauf indication contraire ces conférences, gratuites, sont ouvertes au public.

- Samedi 7 octobre 2017 salle polyvalente de Théziers, à 15 heures : « Sur les pas des terribles lézards », par Gérard Extier ;
Après nous avoir fait faire "un voyage aux origines de la vie", avec un film de 35 minutes, Gérard Extier nous parlera de quelques-uns de ces « terribles lézards », ce qui nous permettra de comprendre à quel moment "ils" sont apparus sur la terre, comment ont-ils vécu sur notre planète pendant 150 millions d’années et pourquoi ont-ils fréquenté nos régions en y laissant leurs empreintes de pas.

- Samedi 18 novembre 2017. Maison des associations à Castillon-du-Gard : « L’architecture grecque  », par Mireille Sanchez
N’oublions pas que l’héritage grec s’est pérennisé pendant 25 siècles dans ce domaine de l’Art occidental. A travers leurs monuments, les Grecs imposaient leur conception du monde et leur façon d’agir. Les ordres grecs, leurs origines, leurs principes. Épanouissement de l’architecture.
Les monuments : temples, propylées, portiques, théâtres, odéons, stades…et leurs décors. Origine et histoire du temple. Origine et histoire du théâtre. Le mythe de la Grèce blanche : la polychromie et son histoire.
Professeur Certifiée Hors classe de Lettres Classiques, titulaire d’une maîtrise et d’un DEA d’antiquité tardive, Mireille Sanchez a vécu son métier comme un sacerdoce et a transmis à ses élèves sa passion pour les Langues et Civilisations Antiques, l’Archéologie, l’Histoire de l’Art, le Voyage… Aujourd’hui, elle vous invite à revisiter le Monde Antique à travers le kaléidoscope des Textes, de l’Histoire, de l’Archéologie, de l’Art…

- Samedi 9 décembre 2017. Salle polyvalente de Sanilhac et Sagriès  :« LE MESSAGE DES SIGNES Gravures et art rupestre de la préhistoire récente des Cévennes au Rouergue » Par Rémi Azémar ;
Après les chasseurs cueilleurs, avec les bouleversements des modes de vie au néolithique et aux âges des métaux, lʼexpression artistique est aussi en mutation. Lʼart quitte les grottes avec une inspiration nouvelle et le schématisme supplante peu à peu le naturalisme des œuvres paléolithiques. Le pasteur et lʼagriculteur sʼinquiètent du renouvellement des cycles, ils nouent une autre relation à la nature dont lʼhumanité est désormais créatrice.
Plus que dʼautres formes dʼexpressions artistiques du passé, en mêlant fonctionnalité et représentations symboliques, ils confirment une fois de plus que le beau nʼest pas la finalité essentielle de lʼart. Comment interpréter ces traces ? Comment oser, sans jamais pouvoir espérer une vérification sûre de lʼhypothèse sur leur sens, leur finalité ?

- Samedi 10 Février 2018 ; à VERS-Pont-du-Gard, restaurant "la petite gare", à 15 h : " Images et impressions rapportées du voyage 2017 de l’association en République de Macédoine et Albanie " ..............................................

Conférences premier semestre 2017 :

-  Samedi 28 janvier à 15 h à VERS-Pont-du-Gard, restaurant "la petite gare" : "Images et impressions rapportées du voyage 2016 de l’association en Sicile" Un film de 40 minutes et trois sujets : la villa romaine del Casale, la gestion de l’eau à Solonte et les plus belles images du voyage.

Pas de conférence en Février en raison des vacances scolaires.

- Vendredi 17 mars à 18 h à la salle polyvalente de COMPS,
« Nîmes et Arles, vie quotidienne et société dans deux villes gallo-romaines » par Eric Teyssier
Arles et Nîmes, si proches et si différentes, sont deux importantes cités romaines de la région. Au delà de leurs monuments emblématiques que les hasards de l’histoire ont permis de conserver jusqu’à notre époque, l’archéologie et les différentes sources historiques nous permettent de reconstituer quelle était le quotidien de ces deux villes. Gallo romaines toutes les deux, la vie n’était pas forcément la même dans le port fluvio maritime de la colonie romaine d’Arles et dans la capitale religieuse de la colonie latine des Volques Arécomiques.
A partir de ces ouvrages, "Nîmes la romaine" et "Arles la romaine", éditions alcide, 2016, Eric Teyssier vous invite à imaginer les points communs et les différences de ces deux cités il y a 2000 ans.

- Samedi 22 avril à 15 heures à la Maison des remparts de Castillon du Gard,
« L’Illyrie et la Macédoine à l’époque romaine (IIIe s. AC. IIIe s. PC.) » Par Mme Marie-Claire Ferries Conférence annulée

-  Samedi 27 mai à 17 h ; Nouvelle Maison des Associations de Castillon du Gard,
"Le terrible Ve siècle" par Jean-Yves Gréhal.
376-476 : cent ans qui ont défait l’empire romain d’Occident
376 : Valens, empereur d’Orient, accepte d’accueillir sur le territoire de l’empire un important groupe de Goths chassé de son territoire par les Huns. Ils mettront à sac Rome en 410, après avoir ravagé une partie de l’empire. Ils sont le noyau historique du peuple wisigoth.
476 : Odoacre, général d’origine skire à la tête d’une armée romaine composée de contingents barbares, dépose Romulus Augustule, un adolescent proclamé empereur d’occident à l’initiative de son père Oreste, ancien secrétaire d’Attila. Cet évènement est souvent présenté comme la chute de l’empire romain d’Occident, ce qui est désormais discuté, notamment depuis l’apparition du concept d’antiquité tardive.
Ces cent ans, à cheval sur les IVe et Ve siècles, seront racontés lors de la conférence de Pont du Gard et Patrimoine et les « lectures » très différentes qui en sont faites seront discutées, laissant à chaque auditeur le choix de l’interprétation à laquelle il adhère. On conçoit que l’enchaînement des causes et des faits a suscité une multitude d’explications oscillant entre l’effondrement d’un empire à bout de forces, corrompu par ses vices ou miné par sa christianisation et à la merci des barbares auxquels il avait dû recourir en masse pour se défendre d’une part, l’assassinat d’un empire encore plein de vigueur par les invasions barbares d’autre part. On se méfiera des anachronismes et des comparaisons trop hâtives !

JOURNÉE RÉSERVÉE AUX ADHÉRENTS

8 octobre 2017 « Sur les traces des mammifères du tertiaire », près de Collorgues, à 11 km à l’ouest d’Uzès, par la D 120,

S’il existe dans le monde des milliers de sites avec des traces de dinosaures (ère secondaire) dont plusieurs centaines en France, on ne trouve dans le monde que quelques dizaines de dalles avec empreintes de mammifères du tertiaire, une quinzaine en Europe et moins d’une dizaine en France.
Deux de ces sites se trouvent dans le Gard dans les bois des villages de Garrigues et de Sainte Eulalie près de Collorgues.
Didier NECTOUX professeur à l’école des Mines d’Alès et responsable du musée de l’école des Mines de Paris nous accompagnera et nous commentera la visite ; il considère que «  ces dalles sont d’une richesse exceptionnelle en terme de patrimoine mondial ».

=================================================================

VOYAGE 2017 :

En République de Macédoine et Albanie (l’Illyrie romaine) du 25 avril au 4 mai.
Occupée dès le IIe millénaire avant notre ère, la Macédoine reste à l’écart de la civilisation hellénique, mais est à l’origine de l’Empire d’Alexandre qui transporte la culture grecque jusqu’aux confins du monde. Aux portes du monde slave, elle est aussi l’écrin de remarquables églises et monastères byzantins… Terre d’accueil de colons grecs de Corfou et de Corinthe, devenue la prospère province de l’Illyrie romaine, marquée par les fastes de l’Empire Byzantin, l’Albanie vécut ensuite l’expansion ottomane qui laissa les vestiges d’une architecture typique. Un voyage original au cœur de deux pays balkaniques, à la découverte des richesses antiques, byzantines et ottomanes que le temps a égrenées ici, au creux de ces montagnes.

Ce voyage, réservé aux adhérents est complet. Un second voyage, identique, vous est proposé du 20 au 29 juin. Intéressé ? Désolé ce second voyage ne peut être maintenu, le quota de participants n’étant pas atteint..
=================================================================

RENSEIGNEMENTS sur activites.pdgp@sfr.fr

à