Pont du Gard et Patrimoine

Voir le pont du Gard gratuitement, c’est possible !

Le tarif piéton n’est pas applicable sur les itinéraires de randonnée (GR et PR) : renseignez-vous !
lundi 3 août 2015 par Jean-Yves Gréhal

Malgré tous nos efforts et les milliers de signatures recueillies sur notre pétition internet (9.300 à ce jour) et papier (plus de 5.000) le tarif piéton est toujours en vigueur. Mais il est aujourd’hui vidé de sa substance. Voici comment admirer le pont du Gard, accéder au Gardon et s’y baigner sans payer.

Aucun argument n’y fait : la direction de l’EPCC se cramponne à son tarif piéton comme si sa survie en dépendait (ce qui n’est peut être pas faux). L’idiotie et l’inefficacité de ce tarif ne parviennent pas à ébranler la majorité du conseil d’administration de l’établissement public (EPCC) du pont du Gard. On peut même voir dans la réélection de M. William Dumas à la tête de l’EPCC, alors qu’il n’est plus élu et ne représente plus que lui-même, un signe très net de durcissement des élus de la majorité politique départementale et régionale et des fonctionnaires de l’Etat : tous, au sifflet, derrière l’homme qui préside l’EPCC du pont du Gard depuis l’origine et assume son bilan. Ce bilan, ce sont plusieurs dizaines de millions d’euros de subvention dépensés pour une fréquentation réelle (hors entrées des spectacles et entrées gratuites des gardois) stagnante ou très faiblement croissante. Cela fait cher du visiteur supplémentaire ! D’un lieu convivial, William Dumas a fait un camp retranché. De quoi pavoiser ? A notre avis, non !

Cependant, ce tarif piéton a été sérieusement édulcoré par un arrêt du tribunal administratif de Nîmes du 4 juin 2015 : pour faire simple et ne pas lasser ceux qui ne sont pas rompus aux méandres du droit administratif, la décision du TA revient à annuler la tarification du Site du pont du Gard en ce qu’elle ne permet pas la libre circulation des randonneurs sur les sentiers de grande randonnée.

Cette libre circulation résulte du code de l’environnement (article L361-1) qui dispose que les piétons (et non les seuls randonneurs) circulent librement sur les itinéraires de promenade et de randonnée, c’est-à-dire les GR et les PR inscrits au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée.

Cet arrêt a deux conséquences très importantes :

Primo, la loi protégeant la libre circulation de tous les piétons et non des seuls randonneurs, le Site du pont du Gard n’est absolument pas fondé à pratiquer une différentiation « au faciès » entre les piétons. Sa prétention à faire une discrimination entre les « vrais randonneurs » -gros mollets et sac à dos- passant gratuitement et les « faux randonneurs », est illégale. Tous les promeneurs à pied doivent passe librement sur les itinéraires de promenade et de randonnée.

Secundo, les entrées du Site du pont du Gard étant toutes desservies par des itinéraires de promenade et de randonnée, le passage de tous les piétons doit être partout assuré librement.

Une tentative pour supprimer l’un des chemins de promenade vient d’échouer : à la demande de William Dumas, le maire de Remoulins avait prévu de faire voter par son conseil municipal le détournement du PR menant directement, par une belle promenade aménagée et ombragée, les piétons et les cyclistes au pont du Gard par la rive droite du Gardon. Devant l’ampleur du tollé suscité par ce projet, le maire l’a sagement retiré. Question : quelqu’un envisage-t-il comme une possibilité sérieuse de démanteler le plan départemental de promenade et de randonnée pour complaire à MM. Dumas et Toeschi ?

Ainsi, l’arrêt du tribunal administratif de Nîmes revient, en pratique, à anéantir le tarif piéton, non en en rejetant le principe, mais en créant une exception si massive qu’il se trouve vidé de toute substance et radicalement inapplicable.

JPEG
zoom

PDF - 414.9 ko


Les plans des itinéraires de promenade et de randonnée ci dessus vous montrent (en violet) les chemins par lesquels vous avez le droit de pénétrer dans le Site du pont du Gard. Ce droit, vous devez le faire respecter en ne vous laissant pas intimider par les tentatives des employés du Site de vous faire payer. Soyez fermes mais calmes et courtois. Vos interlocuteurs ne sont pas responsables des consignes qu’on leur demande d’appliquer.

Regardez la vidéo que nous avons postée sur Youtube en suivant ce lien https://www.youtube.com/watch?v=WrzFQI67xfQ
C’est un exemple de promenade gratuite que vous pouvez faire au pont du Gard. Il y en a d’autres.

Souvenez-vous que vous avez un simple droit de passage, ne donnant droit à aucun service payant du Site du pont du Gard. Si vous désirez voir le musée ou les autres espaces payants, il vous faut payer ces services. La promenade oui ; la resquille, non !

Et les cyclistes dans tout cela ? Pour le moment, le passage à bicyclette est interdit par l’arrêté de désaffectation de l’ex route départementale 981 qui n’a jamais été contesté. Mais un cycliste devient un piéton dès lors qu’il met pied à terre. Pour le futur proche, nous comptons insister très fortement sur deux points :

Dans nombre de sites majeurs, inscrits ou non au patrimoine mondial de l’Humanité, de vastes zones piétonnes sont également ouvertes aux cyclistes. La cohabitation des piétons et des cyclistes est aisée partout. Pourquoi serait-elle impossible au pont du Gard ?

La question de la Voie Verte par le pont du Gard demeure posée : ce superbe projet du département ne peut ni ne doit être torpillé par la position résolument cyclophobe du président et du directeur du Site du pont du Gard. Nous demandons au conseil départemental de se ressaisir du dossier.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 195311

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Site du pont du Gard.  Suivre la vie du site Libre accès des promeneurs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License